Projet de Mobilité et de Connectivité Rurale – PMCR

La réalisation de 798 km de pistes rurales et infrastructures communautaires de bases (Magasin et forage)

Le Projet de Mobilité et de Connectivité Rurales (PMCR) vise essentiellement la réduction de la pauvreté, l’augmentation de la sécurité alimentaire et l’amélioration des conditions de vie des populations rurales par la mise en place d’un réseau fonctionnel d’infrastructures rurales de transport, durable et respectueux de l’environnement concourant à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) et du Programme National de Développement Economique et Social (PNDES) de la Guinée.
Le PMCR sera exécuté en cinq (5) ans (2019 – 2024) pour un coût global de quarante millions de dollars US (40.000.000 USD) financé par la Banque mondiale. Il est mis en œuvre en Basse, Moyenne et Haute Guinée notamment dans les préfectures de Boké, Dubréka, Coyah , Dalaba, Pita, Labé Siguiri et Mandiana pour désenclaver les zones de production d’une part et celles des grands aménagements hydro agricoles du Projet de Développement Agricole Intégré de Guinée (PDAIG) d’autre part.

Le Projet de Mobilité et de Connectivité Rurales (PMCR) vise essentiellement la réduction de la pauvreté, l’augmentation de la sécurité alimentaire et l’amélioration des conditions de vie des populations rurales par la mise en place d’un réseau fonctionnel d’infrastructures rurales de transport, durable et respectueux de l’environnement concourant à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) et du Programme National de Développement Economique et Social (PNDES) de la Guinée.

Composante 1 : Réhabilitation des routes rurales et construction des infrastructures communautaires. Elle concerne les zones de production agricole et domaines d’élevage. Pour cela, il s’agit de réhabiliter, entretenir et éliminer les points critiques des pistes retenues comme prioritaires sur la base des études préliminaires et de conception technique réalisées dans le cadre du Projet d’Appui au Secteur Agricole de Guinée (PASA-G).
Ces travaux porteront fondamentalement sur l’amélioration du réseau de pistes rurales reliant les villages entre eux d’une part et les chefs-lieux des Communes Rurales avec le reste des zones économiques et de production agricole (routes préfectorales) d’autre part.
Pour ce qui concerne les infrastructures communautaires, il s’agira de la construction et de la remise en état desdites infrastructures pour le stockage des produits agricoles, de même que la réalisation des points d’eau le long des routes réhabilitées.
Composante 2 : Renforcement des capacités pour l’entretien et la sécurité routière.
Il s’agira de mettre en place un système villageois d’entretien des infrastructures de transport rural dans ces zones et des outils de suivi de cet entretien. Les entretiens courants, périodiques et exceptionnels seront assurés par le financement du Fonds d’Entretien Routier (FER).
La sécurité routière portera sur la création d’un observatoire et la collecte des données sur les accidents de la route.
Composante 3 : Gestion du Projet
Cette composante vise à garantir que le projet est géré et contrôlé efficacement et que les performances et les résultats sont soigneusement suivis. Une Unité de Coordination sera mise en place pour le suivi rapproché du projet. Des activités de formation, de communication et de capitalisation sont aussi prévues.
Plus spécifiquement, il s’agira d’apporter un appui à la mise en œuvre du projet, y compris les acquisitions et les sauvegardes environnementale et sociale ainsi que la prévention des risques de Violences Basées sur le Genre (VBG).

La communauté rural des zones d’intervention du projet

Coyah, Boké, Labé, Dalaba, Pita, Siguiri et Mandiana

Durée : 5 ans

Montant

Bailleur(s)

Coordinateur

Siège

Site web

Recevez nos nouvelles

Les dernières nouvelles, articles et ressources du MAGEL, envoyés directement dans votre boîte de réception chaque mois..

Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage © 2022. Tous les Droits Réservés