Projet d’appui aux systèmes d’activités rizicoles en zone de mangrove – SARITEM

Le présent projet s’inscrit dans le cadre de la consolidation des acquis des projets antérieurs, mis en œuvre par la DNGR et soutenus depuis une vingtaine d’années par l’AFD en faveur de la production durable de la riziculture de mangrove.
En zone de mangrove, les aménagements hydro-agricoles visent à « stabiliser » les zones de culture de riz grâce à la combinaison de trois résultats : i) la protection des casiers rizicoles de la submersion des eaux marines en période de culture; ii) le contrôle des adventices et le maintien de la fertilité par l’admission de l’eau de mer en saison sèche; iii) ainsi que le lessivage des sels de la couche arable et la satisfaction des besoins en eau du riz par un contrôle de la lame d’eau.

I. OBJECTIF GLOBAL DU PROJET :
L’objectif global du projet est de contribuer à un développement durable de la production rizicole en zone de mangrove permettant de sédentariser les zones de culture et d’intensifier la productivité des zones cultivées tout en préservant les zones de mangrove naturelle environnantes.

II. OBJECTIFS SPECIFIQUES DU PROJET :

  • Contribuer à un développement durable de la production rizicole en zone de mangrove par l’aménagement et la mise en valeurs de 5000 ha dont 3 500 ha de nouveaux périmètres (Riz – BG 1 : 2 500 ha et Riz – BG 2 : 1 000 ha) ;
  • Renforcer l’organisation des producteurs en vue de leur autonomisation, notamment financière de leurs structures particulièrement les composantes connexes de l’aval de la filière riz professionnelles ;
  • Mettre en valeur les aménagements réalisés pour améliorer et pérenniser la productivité des investissements.

A. SUR LES TRAVAUX

  1. Travaux de consolidation anciens aménagements en dysfonctionnement (3 798 ha)
  2. Travaux GEP
    Compléments / EC existants aménagements globaux sur 2 365 ha
    Extensions: 1 302 ha
  3. Nouveaux aménagements globaux
    Au Nord: 1 206 ha
    Au Sud: 600 ha
  4. Désenclavement: 10 km;

B. SUR LA Gestion Entretien et Maintenance des périmètres :

  1. Des associations indépendantes à terme
  2. Une cellule qui a vocation à appuyer tous les usagers
  3. Une implication des communes rurales
  4. Un partage effectif de l’entretien entre l’Etat et les usagers
  5. Une démarche de création de fonds d’entretien et d’amélioration du cadre juridique engagée;

C. MISE EN VALEUR AGRICOLE ET DEVELOPPEMENT DURABLE DES FILIERES RIZ

Résultat attendu de la composante 2 :

La productivité et les productions de riz sont accrues et mieux valorisées à travers des modes de gestion durable des ressources naturelles de l’écosystème de mangrove
Ce résultat sera atteint à travers deux volets :

1. Mise en Valeur Agricole Durable
1.1 APPUI AUX PRODCTEURS (FOPBG)

Plus de 7 000 ha sont suivis par la FOPBG dont 3 210 ha d’endiguement collectif autour des quels 1 483 exploitants sont recensés dont 170 femmes avec 1 063 propriétaires dont 88 femmes ; 420 locataires ;
82% de taux de mise en valeur sur l’ensemble des 12 périmètres
20 paysans relais mis en place ; 660 producteurs formés au suivi et au conseil agricole ; 30 producteurs semenciers formés
20 associations des usagers des périmètres (AUP) mis en place

1.2 La RD sera mise en œuvre par l’IRAG. Elle comprend les sept activités ci-après :
IRAG (RECERCHE / DEVELOPPEMENT)

a) Fertilité des sols
La fertilité en mangrove est identifiée et connue : bon planage, curage des chenaux, admission /stockage de l’eau de mer pendant la saison sèche et la création de quartier hydraulique homogène
b) Suivi technico économique
Rendement moyen de 2,2 tonnes par ha dont 1,8 t/ha sur billon, 2,2t/ha sur plat et 3,2 t/ha avec le semis direct
c) Mécanisation
Le motoculteur de type chinois identifié, la fiche d’exploitation élaborée : 180 jours d’exploitation par an avec 80 jours de préparation de sols et 100 jours de transport
d) Recherches variétales
4 variétés identifiées dont 2 locales (Kinsampana et Dissi béli) et 2 améliorées (ROCK5 et M6)

1.3. Appui à l’Aval des Filières riz
Elle est mise par la MGE et comprend les activités ci-après:

– 1 655 acteurs formés à l’Esprit d’Auto Promotion (EAP), Gestion, cadre législatif, technique de dépannage de machines de décorticage et d’étuvage du riz
– Plus de 50 kits (fûts, brouettes, râteaux, pelles etc..) d’étuvage distribués
– 2 centres de transformation et de commercialisation réalisés à Koba et Boffa
– 80 groupements d’acteurs encadrés, 4 unions et une fédération mis en place
– Mise en place d’un réseau bööra maalé (marque collective de riz) qui fédère 600 exploitants de 6 zones pilotes (Kaback, Wonkifong, Koba, Douprou, Tougnifily et Kollaboui).

D. CADRE DE GESTION ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE (CGS)
1. élaboration d’un CGES comme étape du dispositif d’évaluation environnementale et sociale (EES);
2. suivi du PGES

 

Composante 1 : Aménagement & entretien des périmètres rizicoles
Volet 11 : Réhabilitation et extension des aménagements
Volet 12 : Gestion, entretien et maintenance des aménagements
Composante 2 : Mise en valeur agricole durable et développement des filières riz et sel
Volet 21 : Mise en valeur agricole durable
Volet 22 : Aval des filières riz et sel
Composante 3 : Coordination, suivi-évaluation et diligences environnementales et sociales
Volet 31 : Mesures d’accompagnement environnemental et social
Volet 32 : Suivi-évaluation
Volet 33 : Coordination du projet

  1. La FOP VS BG: Fédération des Organisations Paysannes des Vivriers et Saliculteurs de la Basse Guinée;
  2. les AUP : les Associations d’Usagers des Périmètres rizicoles.

Groupement SHER – BERCA Baara
ADAM
ACE avec AT CACG
FOPVS BG avec AT Gret
IRAG avec AT CIRAD
MGE avec AT Gret
UCP/DNGR avec AT du Groupement BRLi – Iram

Durée : 5 ans

Montant

Bailleur(s)

Coordinateur

Siège

Zone d'intervention

Site web

Recevez nos nouvelles

Les dernières nouvelles, articles et ressources du MAGEL, envoyés directement dans votre boîte de réception chaque mois..

Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage © 2022. Tous les Droits Réservés