UNE GUINEE NOUVELLE EST POSSIBLE

Mots du Ministre

Pour accomplir la mission que le Président Mamadi Doumbouya me confie sous la conduite du Premier Ministre Monsieur Mohamed Béavogui, nous irons dans les champs, les fermes et les enclos avant de prendre toute décision en faveur de nos braves populations.

Nous serons sur le terrain pour nous assurer que les ressources mobilisées pour soutenir nos paysans sont utilisées de façon vertueuse et efficiente en mettant fin aux pratiques de détournement et de spéculation des prix des intrants observes par endroits. Les nouvelles technologies seront mises à profit pour atteindre cet objectif de transparence totale par la numérisation complète de la chaîne de distribution et le déploiement d’un système de suivi public.

Notre département doit répondre aux besoins basiques de l’agriculteur de N’zérékoré dont les bananes plantains pourrissent au marché de la Tannerie à Conakry, celui de Kankan qui cultive l’igname, celui de Mali qui cultive la pomme de terre et cette femme agricultrice qui fait le maraîchage ou l’élevage de volailles à Kindia.  Les populations paysannes constituent la première priorité du Président de la Transition, et nous feront tout ce que nous pourrons pour les satisfaire.

Je sais que les défis sont nombreux mais notre mission immédiate dans ce département ne sera pas celle de réinventer la houe du cultivateur. Nous venons dans ce département pour y déployer toute notre énergie en vue de mettre en œuvre de façon pragmatique les différentes priorités des politiques publiques, améliorer la mise en œuvre des programmes et projets existants dans les secteurs de l’agriculture et de l’élevage, et redonner à ce secteur le prestige qu’il mérite.

Nous savons tous ce qui manque à notre pays pour atteindre l’autosuffisance alimentaire. Bien que la nature nous ait doté de potentialités agricoles énormes, nous peinons encore à les valoriser pour nous nourrir de ce que nous produisons.

Le véritable développement durable de notre pays passera indéniablement par la prise de conscience et le choix politique de faire de l’agriculture et de l’élevage le référentiel de la Guinée de demain.

Pour ce faire, nous devons mobiliser toutes les intelligences collectives, toutes les ingénieries et tous les moyens nécessaires pour faire de l’agriculture et de l’élevage la colonne vertébrale de notre économie. La Guinée doit être un pays agricole avant de devenir un pays minier.

Félix LAMAH

audience

RENCONTRE DE PRISE DE CONTACT ENTRE LE MINISTRE DE
L'AGRICULTURE ET DE L’ÉLEVAGE ET LA REPRESENTANTE
DE L'AFD EN GUINÉE

MIN

𝗟𝗔 𝗠𝗜𝗡𝗜𝗦𝗧𝗥𝗘 𝗗𝗨 𝗖𝗢𝗠𝗠𝗘𝗥𝗖𝗘, 𝗗𝗘 𝗟’𝗜𝗡𝗗𝗨𝗦𝗧𝗥𝗜𝗘 𝗘𝗧 𝗗𝗘𝗦 𝗣𝗠𝗘
𝗥𝗘𝗡𝗗 𝗨𝗡𝗘 𝗩𝗜𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗗𝗘 𝗖𝗢𝗨𝗥𝗧𝗢𝗜𝗦𝗜𝗘 𝗔𝗨 𝗠𝗜𝗡𝗜𝗦𝗧𝗥𝗘 𝗗𝗘
𝗟’𝗔𝗚𝗥𝗜𝗖𝗨𝗟𝗧𝗨𝗥𝗘 𝗘𝗧 𝗗𝗘 𝗟’E𝗟𝗘𝗩𝗔𝗚𝗘

MIN
𝗔𝗨𝗗𝗜𝗘𝗡𝗖𝗘 𝗔𝗩𝗘𝗖 𝗟𝗘 𝗣𝗗𝗚 𝗗𝗘 𝗦𝗔𝗥𝗘𝗙 𝗜𝗡𝗧𝗘𝗥𝗡𝗔𝗧𝗜𝗢𝗡𝗔𝗟

Le Ministre Félix LAMAH enchaîne les rencontres avec les partenaires du secteur agro-pastoral.

JKLJ
𝗥𝗘𝗡𝗖𝗢𝗡𝗧𝗥𝗘 𝗔𝗩𝗘𝗖 𝗟𝗘 𝗖𝗢𝗡𝗦𝗘𝗜𝗟 𝗗'𝗔𝗗𝗠𝗜𝗡𝗜𝗦𝗧𝗥𝗔𝗧𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗨 𝗙𝗢𝗡𝗗𝗦 𝗗𝗘 𝗗𝗘́𝗩𝗘𝗟𝗢𝗣𝗣𝗘𝗠𝗘𝗡𝗧 𝗗𝗘 𝗟'𝗘́𝗟𝗘𝗩𝗔𝗚𝗘

Les membres du Conseil d'Administration (CA) du Fonds de Développement de l’Élevage (FONDEL) ont été reçu ce jeudi 28 mars 2024,
par le Ministre de l'Agriculture et de l’Élevage.