RENCONTRE DE SUIVI DES TRAVAUX DE L’ABATTOIR DE KAGBELEN

Ce mardi 7 novembre, le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Mamoudou Nagnalen BARRY a reçu une équipe composée entre autres d’experts venus de la France, de l’Italie, de la Belgique, du Sénégal et des cadres de la Direction Nationale de l’Alimentation et des Productions Animales (DNAPA), de la Direction Nationale des Services Vétérinaires (DNSV), de l’Administration de Contrôle des Grands Projets (ACGP) ainsi que le représentant du bureau de contrôle dans le cadre du suivi des travaux de finalisation de l’abattoir moderne de Kagbelen.
Globalement satisfait de l’avancée des travaux, le Ministre en charge de l’Elevage a tenu à rappeler à cette assemblée de l’importance de l’achèvement de ses travaux, car pour lui, il s’agit d’une question d’hygiène et de sécurité sanitaire des populations guinéennes à tous les niveaux.
« Le projet a rencontré beaucoup de problèmes de natures diverses. Cependant, j’ai une confiance entière en l’équipe de gestion. Ce projet d’abattoir est devenu une question de défi national, il est en cours depuis près de 10 ans.
Dès l’avènement du CNRD au pouvoir, on l’a inscrit dans les projets prioritaires et nous allons tout mettre en œuvre pour finaliser cet abattoir» à t’il déclaré.
De leur côté les experts venus de l’autre côté de l’Atlantique ont rassuré de mettre leur expertise sur la table avec leur partenaire guinéen, pour faire de cet abattoir une infrastructure moderne qui répond à toutes les normes et standards internationaux.

RENCONTRE AVEC LES ACTEURS DE LA FILIÈRE AVICOLE

Une rencontre multipartite a réuni ce jeudi 2 novembre d’un côté le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, de l’autre la Chambre Nationale d’Agriculture de Guinée (CNAG) représentée par son Président et enfin les acteurs de la filière avicole en Guinée.
Prenant la parole, le Ministre Mamoudou Nagnalen BARRY a tenu à rassurer les acteurs de la filière avicole de l’importance de leur secteur dans la politique globale de son Département.
Il est allé plus loin en affirmant que l’aviculture est le deuxième secteur prioritaire du Ministère en charge de l’Elevage. Dans la même lancée, il a levé l’équivoque sur la question de l’importation des poussins d’un jour qui a fait couler beaucoup d’encre dans les médias locaux et internationaux.
« L’importation des poussins d’un jour n’est pas interdite, cependant il y a une forte restriction pour éviter l’importation des maladies et promouvoir le contenu local. Entant que Ministère on se doit de protéger tout le monde » a t’il déclaré.
Le but de cette rencontre était de trouver des solutions au problème de réticence des aviculteurs guinéens à prendre des poussins localement, cela malgré la qualité de ceux-ci.
Un sujet d’une importance capitale que le Ministère et la CNAG prennent très au sérieux.
M. Souleymane BÉRÉTÉ, Président de la Chambre Nationale d’Agriculture de Guinée (CNAG) a pour sa part indiqué que son organe a déjà initié des discussions avec les différentes parties prenantes de la filière avicole afin d’aboutir à des solutions équitables pour tous.
Après 2 heures d’échanges et de débat , le Ministre a invité tous les acteurs présents dans la salle à consentir des efforts mutuels pour protéger toute la chaîne de valeur notamment: les éleveurs, les fabricants d’aliments, les importateurs de poussins d’un jour ainsi que les revendeurs.
Avant de mettre fin à cette séance de travail, le Président de la CNAG a convié les représentants de tous les sous-secteurs à une autre réunion qui se tiendra la semaine prochaine pour décider ensemble du sort du secteur avicole en Guinée.

COMMUNIQUÉ

Dans le cadre de la poursuite du processus électoral à la Chambre Nationale d’Agriculture de Guinée (CNA) et pour un scrutin inclusif, transparent, apaisé et accepté par tous, le Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage informe les différents acteurs que l’élection des bureaux régionaux, initialement prévue le 11 septembre est reportée au lendemain, 12 septembre 2023 dans les 8 circonscriptions électorales
(régions administratives et la zone spéciale de Conakry).

LANCEMENT DES TRAVAUX DE LA MISSION DE L’AGENCE BRÉSILIENNE DE COOPÉRATION EN GUINÉE DANS LE DOMAINE DE L’AGRICULTURE ET DE L’ÉLEVAGE

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, M. Mamoudou Nagnalen BARRY, a pris part ce lundi 21 août au lancement officiel des travaux des ateliers sur les projets de Coopération avec l’Agence Brésilienne de Coopération (𝗔𝗕𝗖) dans le domaine de l’Agriculture.
Le but de cette mission qui durera cinq (05) jours est la mise en œuvre de l’accord de coopération signé en 2011 entre la Guinée et le Brésil. La mission permettra en outre d’échanger sur les défis et opportunités afin d’apporter des éléments de solutions aux points fragiles de l’Agriculture guinéenne.
<< Au nom du Président de la transition, du Premier Ministre, j’exprime une sincère joie de recevoir nos frères et sœurs qui sont venus de très loin pour nous apporter leur expertise. En tant que pays tropical, on est convaincu que le Brésil est le meilleur exemple d’Agriculture pour la Guinée.
Aujourd’hui avec la volonté affichée du Président, c’est le moment idéal de relancer notre Agriculture » s’est exprimé le Ministre en charge de l’Agriculture.
Cette mission de travail en Guinée qui portera essentiellement sur la production laitière, l’alimentation des bétails et la production cotonnière, sera sanctionnée par une visite de terrain.

SIGNATURE D’UN ACCORD DE PRET DE 28 000 000 DE DOLLARS AVEC LA BAD POUR LE FINANCEMENT D’UN PROJET D’ELEVAGE

Ce jeudi 03 Août 2023 le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage a abrité la cérémonie de signature d’un accord de prêt de 28 millions de Dollars entre le Gouvernement Guinéen représenté par le le Ministre en charge des Finances et la Banque Africaine de Développement (BAD).
Ces fonds seront destinés au financement du Projet d’Appui au Développement agropastoral, à la Digitalisation et à l’Accès aux Marchés en Guinée (PADDAMAG). L’objectif du projet est d’améliorer la contribution de l’Agriculture au développement économique du pays tout en assurant la sécurité alimentaire et nutritionnelle
des ménages ruraux, l’amélioration de leur revenu, leur inclusion financière et leur résilience au changement climatique.
Cette rencontre qui a également connu la participation de la Ministre du plan et de la coopération internationale Rose Pola PRICEMOU ainsi que plusieurs cadres a été l’occasion pour le Ministre Mamoudou Nagnalen BARRY et le Ministre Moussa CISSE de louer tous les efforts fournis par la BAD en faveur du Peuple Guinéen et de rappeler que cet accord est le plus important du Ministère depuis 20 ans dans le sous-secteur de l’élevage.
A sa prise de parole, le représentant de la BAD en Guinée, Monsieur Léandre BASSOLE a quant à lui remercié les autorités guinéennes et rappelé quelques grandes lignes de cet accord « Ayant pour but la résilience de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, l’amélioration des revenus et l’inclusion financière des populations rurales … en vue de promouvoir la production de maïs, de soja pour la transformation en aliments de bétail et de volaille, améliorer les infrastructures de production, de transformation et de commercialisation des deux filliaires cibles à savoir le maïs et le soja ainsi que les infrastructures pastorales ». Il a terminé son propos en remerciant les autorités Guinéennes et en les exhortant à faire le maximum d’efforts pour la concrétisation de cet accord tout en les rassurant que la BAD fera tout pour la réussite de ce financement.
Au terme de la rencontre, le Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage a remercié l’implication personnelle de son homologue de l’Économie et des Finances pour la mobilisation de ressources en faveur du monde rural. Par ailleurs, il a également remercié toutes les parties prenantes et a réaffirmé l’engagement de son Ministère ainsi que celui du gouvernement guinéen à fournir le maximum d’effort pour un développement économique et durable du monde Rural.
A rappeler qu’avec ce financement, les ressources extérieures mobilisées par le CNRD en faveur du monde rural dépassent les 120 millions de dollars en moins de deux ans.

𝗥𝗘𝗨𝗡𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘 𝗖𝗥𝗜𝗦𝗘 𝗦𝗨𝗜𝗧𝗘 𝗔 𝗗𝗘𝗦 𝗔𝗧𝗧𝗔𝗤𝗨𝗘𝗦 𝗗𝗘 𝗖𝗛𝗘𝗡𝗜𝗟𝗟𝗘𝗦

Le mercredi 7 juin 2023 dernier, la Secrétaire Générale du Département, Mme DIALLO Hawa SYLLA, a présidé une réunion de crise suite à des attaques de chenilles survenues dans des habitations et des champs situées dans les préfectures de Yomou, Macenta, Koubia .
La cellule dédiée à la gestion de cette crise est composée de représentants de la Direction Nationale de la Protection des Végétaux et des Denrées Stockées (DNPV-DS), de la Direction Nationale de l’Agriculture (DNA) et de représentants de certaines entreprises partenaires importatrices de produits phytosanitaires à savoir : EKAP, Tidiane Agriculture et SAREF International.
Cette réunion de crise à laquelle les principaux protagonistes ont été conviés permettra d’élaborer un plan d’actions qui définira le mécanisme d’intervention du Ministère en vue de lutter efficacement contre ce fléau et d’éviter la propagation de l’infestation.
Pour y parvenir, le Département à travers la Direction en charge de la protection des végétaux a d’ores et déjà pris les dispositions nécessaires pour traiter les habitations et les périmètres agricoles touchés afin d’éviter la prolifération de ces chenilles qui peuvent générer d’importants dégâts sur les végétaux et présentent un risque pour la santé humaine.
Avant de mettre un terme à la rencontre, la Secrétaire Générale a instruit à la DNPV-DS ainsi qu’à toutes les parties prenantes de prendre les mesures qui s’imposent afin d’éradiquer ces insectes dévastateurs

𝐄𝐧𝐫𝐞𝐠𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐚𝐜𝐭𝐞𝐮𝐫𝐬 𝐝𝐮 𝐦𝐨𝐧𝐝𝐞 𝐫𝐮𝐫𝐚𝐥: 𝐃𝐀𝐓𝐄 𝐋𝐈𝐌𝐈𝐓𝐄 𝟐𝟖 𝐀𝐕𝐑𝐈𝐋 𝟐𝟎𝟐𝟑

Tous les acteurs du monde rural sont priés de bien vouloir s’inscrire auprès des représentants du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage ou en ligne en renseignant le formulaire ci-dessous